Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

Cinq régimes délirants à fuir absolument

/
/
/

Ces cinq régimes aberrants sont potentiellement mortels
Ces cinq régimes aberrants sont potentiellement mortels

Ces cinq « régimes » sont à fuir absolument. On vous explique pourquoi.

L’air et la lumière

Ils proclament se nourrir d’air et de lumière et de très peu, voire, ne pas du tout manger, car l’air et la lumière leur procurerait une énergie invisible, le « prana », suffisamment nutritive pour remplacer les aliments et les boissons : attention, les adeptes du « respirianisme » sont en danger. Ce mouvement alimentaire extrême, apparenté à une secte, inquiète et a déjà causé plusieurs décès. Parmi ces victimes, une Allemande de 62 ans disciple de ce mouvement New Age : sur la page internet de la communauté où elle vivait, on peut lire que les adeptes ont commencé à « se libérer » de la nourriture en mai 2014 « en buvant uniquement du jus de fruit et de plantes… », selon Le Vif.

Le coton

Se nourrir uniquement de boules de coton pour provoquer une impression de satiété : voilà un idée aberrante qui semble pourtant avoir fait son chemin dans la tête de certains. En ingérant des boules de coton ou de mouchoir en papier imbibés de jus d’orange ou de confiture, d’aucuns sont persuadés qu’ils auront moins faim. Leur vie est en danger : ils risquent surtout de s’étouffer ou d’obstruer leur tube intestinal.

Le ver solitaire

Il s’agit ici d’ingérer des ténias afin qu’ils dévorent tout ce que son hôte mange… Hélas, ce n’est pas une blague. Sur internet, on peut trouver des pilules à base d’oeufs de vers solitaires vendues sous le manteau. En 2015, la soeur de Kim Kardashian, Khloe, avait affirmé dans leur show télévisé qu’elle pensait utiliser un parasite pour perdre du poids. Sa déclaration a donné lieu à un article de Vice sur la légitimité et les dangers de la méthode, qui aurait la vie dure : le régime ténia serait né au XIXe siècle. Le plus terrifiant avec ce régime, ce n’est pas qu’il ait pu être utilisé autrefois, mais plutôt que son idée même ait perduré…

Le placenta

Depuis plusieurs années, la placentophagie, ou le fait de manger son placenta après l’accouchement est une pratique de plus en plus à la mode chez les Américaines et les Anglo-saxonnes. Cru, cuisiné ou en gélules, il aurait des vertus nutritives et anti-déprime. D’où vient cette mode? Eh bien, elle a été relancée par Kim Kardashian en 2015. Dix jours après avoir accouché de son deuxième enfant, la bimbo s’était confiée dans une séquence vidéo sur son régime post-grossesse visant à booster son métabolisme : elle révélait qu’elle mangeait son placenta depuis la naissance de son fils : « Je le fais lyophiliser et ensuite je l’avale sous forme de gélule, ce n’est pas comme si je le faisais frire comme un steak pour le manger – même si certaines personnes le font ». Rappelons qu’il est impossible en France pour une maman de récupérer son placenta : il s’agit d’un organe à part entière, puis d’un déchet opératoire, rappelle Top Santé.

Le corset

Afin de perdre quelques centimètres de tour de taille, certaines femmes repassent au corset, ancien sous-vêtement dont on se croyait débarrassées pour toujours. En compressant la cage thoracique, le corset comprime l’estomac et agit comme un coupe-faim. Plus il est comprimé, plus l’estomac réduit en taille, et moins on mange. Mais cette compression peut endommager et déplacer les organes internes. Des dégâts irréversibles…

Le meilleur régime est…

En 2016, une enquête de Nielsen Global Ingredients and Dining Out Trends, démontrait qu’ environ deux tiers (64%) des interrogés déclarent suivre un régime qui limite ou interdit la consommation de certains aliments ou ingrédients. On retrouve un taux plus élevé que la moyenne mondiale en Afrique / Moyen-Orient (84%) et en Asie-Pacifique (72%). Le surpoids et l’obésité touchent respectivement 32 % et 15 % des personnes de plus de 18 ans en France, selon TV5 Monde.

Alors, quel est le meilleur régime? D’après l’Anses, c’est celui de ne pas en faire. Rien ne peut remplacer, en terme de santé, une alimentation équilibrée, diversifiée, en veillant à ce que les apports énergétiques journaliers ne dépassent pas les besoins. En bref, une bonne hygiène de vie, complétée par une activité physique régulière.

Source link

(*) Liens affilés / Images en provenance de Amazon Product Advertising API