Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

Faire du sport avec les transports en commun

/
/
/

Comment faire du sport en prenant les transports en commun ?

Comment faire du sport en prenant les transports en commun ?

Votre trajet quotidien devient barbant et vous vous ennuyez ? Pourquoi pas optimiser le transport avec quelques exercices pour garder la forme ? Notre blogueuse Santa Mila vous donne quelques idées.

Le saviez-vous ? En plus d’être écolo, prendre les transports en commun peut s’avérer être un bon moyen pour faire du sport et brûler des calories. Enfin bon, restez tout de même lucide, vous n’allez pas perdre le même nombre de calories que si vous alliez au travail en courant, mais c’est un bon début plutôt que de rester scotché à votre écran de smartphone. Avec cet article, on espère vous faire ré-apprécier le fameux « Métro-boulot » et vos trajets du quotidien !

Réalisez vos 10 000 pas / jour

D’après une étude de la SNCF, les usagers des transports en commun feraient en moyenne 7 903 pas/jour, uniquement sur leur trajet maison/travail. Un chiffre pas loin des 10 000 pas/jour, recommandés par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour rester en bonne santé ! Cet objectif correspondant aux normes de santé publique qui préconisent pas moins de 30 minutes d’activité modérée 5 jours par semaine pour rester en forme.

Alors si vous le pouvez, oubliez la voiture et prenez le bus ou le métro ! C’est toujours mieux pour l’environnement mais moins bien que le vélo, la trottinette ou un bon footing matinal par exemple !

Pour avoir une idée plus précise, des chercheurs de l’Université de Toronto ont tenté de trouver des équivalences entre le nombre de pas et les activités sportives. Par exemple, 1 minute de boxe équivaut à 300 pas, 1 tour de pédale de vélo à 6 pas, 1 minute de nage lente à 100 pas et 1 minute de nage papillon à 300 pas.

Sortez un arrêt plus tôt

Pour augmenter votre dépense énergétique, sortez un arrêt ou deux plus tôt du bus ou du métro. Vous dépasserez facilement la barre des 10 000 pas. Si vous êtes de nature stressée, choisissez le trajet du retour pour le réaliser. Vous vous éviterez toute angoisse de ne pas arriver à l’heure à la réunion du matin.

Ne restez pas immobile dans les escalators

Si vous rencontrez des escalators sur votre trajet, n’attendez pas patiemment. Restez actif ! Grimpez marche par marche et faites-le sur la pointe des pieds, histoire d’en profiter pour renforcer vos fessiers et vos mollets !

Ne vous tenez pas

Lorsque vous êtes dans le bus, dans le métro ou dans le train, essayez de rester debout sans vous tenir. Cela va vous obliger à travailler votre équilibre et à renforcer votre sangle abdominale. Un peu de proprioception ne vous fera pas de mal pour renforcer vos muscles profonds !

Assis, contractez vos fessiers

Et si vous préférez être assis, ou parce que votre dos vous le fait comprendre, contractez vos fessiers puis relâchez-les. Faites 3 à 4 séries de 15 répétitions. Arrêtez 30 secondes puis recommencez !

Soufflez !

Le secret d’un ventre plat est de travailler le muscle du transverse. Pour le renforcer, il suffit d’expirer profondément par la bouche en rentrant son ventre jusqu’à ne plus avoir d’air dans les poumons. Un exercice simple mais qu’on prend rarement le temps de faire. Profitez donc du trajet pour vous rendre au travail pour l’effectuer. Pour plus d’efficacité, testez l’exercice à chaque arrêt de métro ou de bus pour ensuite vous l’approprier pendant le trajet !

Avec ces différentes astuces, vous optimiserez vos trajets qui deviendront même un bon moyen de faire du sport et de rester en forme. C’est l’occasion de revoir votre vision des transports en commun et d’aimer ce métro-sport-boulot-sport et repos !

Source

Comment faire du sport avec les transports en commun ?

(*) Liens affilés / Images en provenance de Amazon Product Advertising API