Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

La vérité sur le régime dissocié : efficace ou risqué ?

/
/
/

Régime dissocié : efficace ou risqué ?

L’idée ? Ne pas associer certaines catégories d’aliments au cours du même repas afin d’éviter les mélanges explosifs dans l’estomac qui font stocker plutôt que brûler. Différents régimes découlent de ce principe, dont le plus populaire du genre le Montignac.

Le premier régime dissocié a été conçu en 1911 par un médecin américain le Dr William Howard Hay. Les cinq grandes règles de cette méthode qui continue à faire parler d’elle :

. Il ne faut pas consommer les glucides (sucres) en même temps que les protéines et les fruits acides. Autrement dit, pas de pâtes, de riz ou de pommes de terre en accompagnement d’une viande ou d’un poisson

. Il faut espacer d’au moins 4 heures la prise de repas glucidiques et de repas protéinés.

. Il ne faut pas associer au cours du repas les aliments acides (= riches en protéines ou en glucides : viande, poisson, œufs, fromages céréales, aliments riches en sucre) et alcalins (= légumes, fruits).

. Les aliments raffinés (riz blanc…) sont proscrits. La consommation de céréales complètes et de produits non raffinés est donc encouragée.

. Le lait est à limiter au max. En tout cas, il ne doit pas être mélangé à d’autres aliments.

Régime dissocié : comment ça marche ?

Selon le Dr Hay, en mélangeant n’importe quels aliments au cours d’un même repas, on risque certaines réactions métaboliques qui vont perturber la digestion. Résultat : l’organisme stockera plus facilement les graisses au lieu de les brûler. Régimes Antoine, Shelton, Slim-data… nombre de régimes dissociés ont vu le jour en fonction des modes de leur époque et des idées plus ou moins novatrices de leurs créateurs. Mais le plus populaire reste la méthode Montignac. Preuve que la dissociation n’est pas la panacée, Michel Montignac a revu sa copie. Régime dissocié dans les années 80, son programme diététique accorde désormais davantage de place à l’index glycémique.

Régime dissocié : son efficacité est-elle prouvée ?

A la lumière des connaissances actuelles sur le fonctionnement de l’organisme, aucune raison physiologique ne justifie de séparer les familles d’aliments. Sans compter que les aliments sont mixtes : ils renferment à la fois des glucides et des lipides ou des protéines. Suivre le principe au pied de la lettre conduirait à supprimer le pain, les haricots blancs, le riz complet, les pâtes… De plus, ne pas mélanger les aliments ne préjugent pas des quantités consommées. On pense souvent qu’avec ce type régime monotone, on finit par manger moins. Or, lorsqu’on restreint une catégorie d’aliments, on finit tôt ou tard par se ruer sur une autre, d’autant que les régimes dissociés n’imposent pas de limite. De plus, en se privant de familles entières d’aliments, on risque à la longue des déficits en fibres, vitamines… Enfin, les régimes dissociés sont compliqués à suivre. C’est tenable un mois ou deux, pas plus, puis on revient à la case départ. Bref, on s’est pris la tête pour rien !

Source

(*) Liens affilés / Images en provenance de Amazon Product Advertising API