Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

Pourquoi notre microbiote influe tant sur notre poids

/
/
/

Microbiote : la minceur est dans notre ventre !

Pourquoi notre microbiote influe tant sur notre poids

Décrypter notre flore intestinale est un atout majeur en matière de perte de poids, car celle-ci joue un rôle essentiel qu’on commence, enfin, à prendre en compte.

Pendant longtemps, on a réduit les problème de poids à de simples bilans caloriques : si on grossissait, c’est parce qu’on absorbait plus d’énergie qu’on en dépensait, point. Mais la science est venue chambouler ces notions, notamment grâce à la connaissance, de plus en plus pointue, de notre microbiote, c’est-à-dire de notre flore intestinale. En effet, les bactéries qui le constituent font une vraie différence, et expliquent notamment comment l’impact de l’alimentation n’est donc pas le même pour tout le monde.

Des bactéries impliquées dans le surpoids

Ces bactéries qui peuplent notre système digestif (tout particulièrement le colon) sont en effet extrêmement nombreuses (environ 100 000 milliards) et de plusieurs centaines, voire milliers d’espèces, regroupées en grandes familles. Mais elles ont également des rôles précis, dont celui de digérer et d’assimiler les aliments ingérés, avec plus ou moins d’efficacité… Or, on sait désormais que le microbiote d’une personne obèse est différent de celui d’une personne mince, et que certaines familles bactéries sont plus ou moins nombreuses. Ainsi, celles de la famille des Firmicutes, sont sur-représentées chez les personnes en surpoids, alors que cette population bactérienne contribue particulièrement à la digestion des graisses de l’alimentation : elles ont tendance à « épargner » l’énergie ainsi récupérée, donc à favoriser la prise de poids. Parallèlement, les Bactéroïdes, sont peu présentes, alors qu’elles sont associées à une morphologie mince. Et aujourd’hui, on sait que la réaction à un aliment consommé varie selon le microbiote de la personne qui le mange… et que celui-ci influence la glycémie, élévation du taux de sucre sanguin qui est aussi l’étape initiale du stockage sous forme de graisses.

Bientôt, des régimes 100% personnalisés ?

Déjà, des recherches ont été effectuées chez des volontaires, pour bâtir des régimes sur mesure, qui permettraient à chacun de perdre du poids en fonction des réactions personnelles de son organisme aux différents aliments. De la même façon, la reprise de poids après un régime pourrait être liée au microbiote : ainsi, des chercheurs ont fait faire des régimes à des souris, provoquant prise puis perte de poids consécutivement, et se sont rendus compte qu’ensuite, même minces, ces souris grossissaient plus vite que les autres, car leur microbiote s’était modifié et hébergeait des bactéries favorisant la prise de poids. Selon eux, les régimes successifs chambouleraient le microbiote, qui serait ensuite plus enclin à faire grossir !

Mincir grâce au microbiote

Les recherches sur la flore intestinale, ainsi que ses applications directes sur la santé et sur la minceur, n’en sont qu’à leurs débuts. Mais déjà, on a compris qu’un ventre « en forme » avec une flore équilibrée, est un atout en terme de minceur. Déjà, on voit apparaître des programmes alimentaires ciblés sur le microbiote. Ainsi, l’ouvrage « L’intelligence de l’intestin », du Dr.  Michael Mosley, Leduc. S éditions, offre de se libérer de l’addiction au sucre et de perdre naturellement du poids en ré-initialisant son microbiote grâce à une alimentation adaptée. On voit aussi apparaître des compléments alimentaires minceur ciblés sur la flore intestinale, comme Minci Flora de Poméol, qui régénère 4 types de bonnes bactéries pour modifier la composition du microbiote, ainsi rééquilibré et plus varié, donc plus à même de bien fonctionner. Objectif de ce complément : réduire la résistance à l’amaigrissement et réactiver les capacités naturelles du corps à mincir, en plus de capter les calories grâce à ses fibres.

Sur le même concept, le complément alimentaire Classeri® d’Aragan apporte des bactéries ciblées pour favoriser l’amincissement, épaissir la muqueuse intestinale et faire produire du CLA à l’effet minceur. Enfin, ceux qui souhaitent perdre du poids mais qui traînent des soucis d’ordre digestif (douleurs, troubles du transit) peuvent tester le tout nouveau Programme Happybiote (infos sur happybiote.fr), conçu comme un reset de la flore : cette détox abdominale de 6 semaines (pas de sucres ni de féculents, de produits laitiers, de gluten) est associée à une forte consommation de végétaux et d’aliments fermentés. On y est suivi de près par une coach, avec menus et recettes fournis, rendez-vous téléphoniques et soutien efficace via un groupe facebook privé : on y perd ses kilos en trop, et on transforme son alimentation pour chouchouter son ventre.

Source

(*) Liens affilés / Images en provenance de Amazon Product Advertising API