Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

Pourquoi on devient accroc au running ?

/
/
/

Running. Mais au fait, pourquoi on court ?
Running. Mais au fait, pourquoi on court ?

Si 16 millions de Français courent régulièrement, peu savent pourquoi. Le sociologue Jean-François Dortier a rédigé un ouvrage sur le sujet : « Après quoi tu cours ? » Nous l’avons contacté. Il liste les cinq raisons principales.

1. Pour reprendre en main sa vie

Les bonnes résolutions de nouvelle année ou de rentrée. Là est souvent le point de départ chez les novices. « Une sorte de reprise en main de sa vie sur trois aspects : ma santé, mon corps et mon bien-être psychologique », liste le sociologue Jean-François Dortier, auteur de l’ouvrage Après quoi tu cours ? et directeur du magazine Sciences Humaines.

L’envie de perdre du poids, pour la santé ou pour (se) plaire, se vider l’esprit et rechercher un équilibre de vie. « Un esprit sain dans un corps sain », dit l’adage. C’est ce qu’offre la course à pied. Courir permet de se sentir mieux physiquement et psychologiquement.

2. Parce que ça fait du bien

Qui n’est jamais parti courir énervé (par sa journée, une dispute), ou à reculons, et revenu avec le sourire ? Courir fait du bien. Le cerveau libère des endorphines, hormone du bonheur, pendant et après l’exercice physique. Le coureur se sent heureux.

Si, pour les néophytes, courir n’est pas une partie de plaisir (si bien que beaucoup abandonnent), la satisfaction vient très vite pour ceux qui persistent. Un cercle vertueux, détaille le sociologue : « On perd du poids, on a donc une gratification physique et on commence à se sentir bien. Résultat : on s’améliore et on a là une gratification sportive. » La suite ? Le coureur veut alors se défier.

3. Pour se donner un défi

Running pourquoi on court ?

Courir un marathon, le rêve de nombreux coureurs. | Ouest-FranceQuand vous avez réussi 3 km, vous avez envie d’en faire 5. Quand vous avez fait 45′ au 10 km, vous souhaitez faire 43. Quand vous avez fait un trail de 14 km, vous souhaitez faire un trail de 26. Pour vos 40 ans, vous vous inscrivez pour un marathon. Les exemples sont nombreux. « C’est souvent un défi par rapport à soi-même, livre-t-il, ce qui explique que beaucoup s’alignent dans des courses pour dépasser leurs propres objectifs. »

C’est la nature même de l’homme, se défier, visez plus haut. Se donner des objectifs permet aussi de se motiver à continuer, ne pas abandonner. Sans objectif fixé, difficile parfois d’aller s’entraîner. Aussi, « l’entraînement entraîne le défi. »

4. Pour l’aspect social

Si certains courent seul, pour se retrouver, nombreux sont ceux qui vont courir à deux ou en groupe. « L’effet groupe engendre un effet d’entraînement, expose l’auteur. C’est ce qui fait que beaucoup continuent à courir. » Le groupe motive, fédère. En témoigne l’essor des communautés de coureurs.

Beaucoup débutent parce qu’ils sont entraînés par un ami ou des collègues. Beaucoup vont rejoindre des clubs pour rencontrer des personnes qui partagent la même passion, trouver un groupe qui les tirera vers le haut, leur donnera envie d’aller s’entraîner, leur permettra d’appartenir à un groupe, une communauté. « Les courses, elles, sont une sorte de fête miraculeuse, une cérémonie collective. »

5. Pour l’effet anti-stress

Dans une société stressante, et une vie souvent bien remplie, courir est un moyen de s’évader. « Une récréation », image Jean-François Dortier. Une parenthèse qui permet d’échapper au quotidien. « Ce n’est pas pour rien que la course s’est développée en même temps que le stress dans notre société », poursuit le sociologue. Sport libre (nul besoin d’horaire, de lieu, d’équipement), la course à pied offre effectivement une sensation de réelle liberté.

Le coureur déconnecte et, paradoxalement, il se sent vivre. « La machine s’arrête, on la débranche, on décroche. Et on vit son aventure personnelle.  » Une façon de souffler, se retrouver, mais aussi de se défouler, se décharger. « Nous sommes des boules d’énergie, compare-t-il. Le sport permet de remettre tout à niveau. » Bonnes et mauvaises ondes. Pour retrouver son équilibre. Vous sentez que vous allez vous emporter ? Filez courir.

Source link

(*) Liens affilés / Images en provenance de Amazon Product Advertising API