Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

Quelle pratique sportive quand on est végétarien ?

/
/
/

Comment associer régime végétarien et pratique sportive ?

 

Quelle pratique sportive quand on est végétarien

Etre végétarien n’empêche pas de faire du sport de haut-niveau. Certains athlètes ont adopté ce régime alimentaire. Voici ce qu’il faut savoir pour, comme eux, allier ces deux modes de vie.

Quel est le point commun entre Martina Navratilova, Bode Miller et Carl Lewis ? Ces trois grands champions sont végétariens. La preuve qu’il est possible d’embrasser une grande carrière sportive, tout en ayant adopté le mode de vie végétarien.

L’image du sportif musclé mangeant un grand steak saignant en prend un coup. Au niveau amateur, les deux sont donc complétement conciliables, à condition de bien s’y prendre. Car il existe des risques.

Les risques de pratiquer du sport en étant végétarien

Ils existent. Lors de l’activité physique, le corps a besoin d’énergie pour fonctionner correctement. Un végétarien se prive de viandes, mais également de certains nutriments essentiels.

Un exercice trop intensif sans avoir préparé son corps et sans avoir adapté son alimentation peut provoquer une perte de la masse musculaire ou des blessures. Il faut surtout couvrir ses besoins grâce à une alimentation diversifiée pour éviter d’avoir des carences.

Quels aliments végétariens privilégier quand on fait du sport ?

L’important est de varier votre alimentation. Mis bout à bout, vous allez pouvoir couvrir le maximum de besoins. Il est important de combler le vide laissé par l’absence de viande et poisson. Ces aliments sont naturellement riches en protéines, fer, vitamine D ou zinc. C’est donc ces nutriments qu’il faut manger en quantité suffisante pour rester en bonne santé.

Utilisez au maximum les quatre familles d’aliments consommables par les végétariens : légumineuses, céréales, fruits et légumes. Il faut consommer de préférence des aliments non transformés et des protéines à chaque repas.

Les protéines, un apport essentiel

Manger des protéines sans avaler de viandes, c’est possible. Les protéines végétales sont là pour remédier à ça. Le lait et les œufs contiennent des protéines d’excellente qualité, ce qui permet d’avoir des protéines animales tout en se tenant à son régime. L’œuf contient tous les acides aminés nécessaires au corps, ce qui est essentiel pour construire la masse musculaire et l’entretenir.

L’alimentation doit également être riche en carbohydrates pour nourrir les muscles. C’est important lors de la pratique de sport d’endurance. 60% des calories par jour doivent en provenir. 20% doivent venir des protéines, et 20% du gras. Du bon gras comme celui de l’huile d’olive, des amandes ou de l’avocat. C’est très important pour avoir suffisamment d’énergie.

Les besoins sont sujets à variation en fonction de l’activité et de l’individu. Pour être sûr et pour ne pas prendre de risque, le mieux est de consulter un nutritionniste pour établir un plan d’alimentation adapté à vos besoins et à vos dépenses. Il y a également la possibilité de prendre des compléments alimentaires, mais sur les conseils d’un nutritionniste.

Que manger avant, pendant et après l’activité physique ?

Le dernier repas avant un effort ne doit pas être fantaisiste. Mangez quelque chose dont vous avez l’habitude. Dans le cas contraire, vous risquez des désagréments digestifs au moment de l’effort.

Pendant la pratique du sport, privilégiez des fruits secs et surtout n’oubliez pas de vous hydrater.

Après l’effort, pensez à manger assez de sucre pour pouvoir permettre à votre organisme de se rétablir et ainsi faciliter votre récupération.

Source

(*) Liens affilés / Images en provenance de Amazon Product Advertising API