Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

Se remettre au sport après une longue pause : comment bien faire

/
/
/

Sport : conseils pour reprendre après une longue pause

comment bien se remettre au sport après une longue pause

Avec les ponts et l’approche des vacances d’été, la tentation de reprendre une activité sportive peut pointer le bout de son nez. Celle de repousser à plus tard aussi.

Avec le retour des beaux jours, les ponts ou l’approche des vacances d’été, peut-être songez-vous à vous remettre au sport, à reprendre une activité physique après une longue période de disette sportive. Mais peut-être, aussi, y songiez-vous déjà le mois dernier, l’année dernière, et peut-être déjà celle d’avant. Le manque de motivation, la peur de ne pas être à la hauteur ou de souffrir des courbatures, votre film préféré qui passe à la télé PILE au moment où un rayon de soleil vous donnait l’occasion de ressortir vos baskets des tiroirs… Les raisons qui peuvent nous décourager à nous remettre au sport sont nombreuses. Comment les surmonter ? On a demandé à Charles Martin-Krumm, président de l’Association française de psychologie positive, chercheur en Staps* et ancien athlète de haut niveau (en aviron).

Comment se motiver avant de reprendre le sport ? Comment éviter de toujours repousser à plus tard lorsque l’on sent l’envie de s’y remettre ?

C’est évidemment une question de motivation. La première chose, c’est peut-être d’éviter de se dire que l’on fait uniquement ça pour sa santé, pour perdre du poids ou pour faire plaisir à quelqu’un. La priorité pour être motivé, pour s’engager de nouveau, et pour persister, c’est le plaisir de la pratique. C’est pourquoi je conseille plutôt de reprendre le sport avec ses amis, de s’entourer de personnes bienveillantes, qui ne vous jugeront pas, de bien choisir une activité qui vous plaît, et de se dire que l’on va apprendre des choses, connaître de nouvelles sensations, éventuellement relever de nouveaux défis.

Le sport peut répondre aux besoins fondamentaux de l’être humain, le besoin d’être entouré, d’appartenir à un groupe, le besoin d’accomplissement, de sentir que l’on progresse… Il permet de sécréter de la dopamine (hormone du plaisir), du BDNF (une protéine favorisant la baisse du stress, la plasticité cérébrale et l’attention). Pour se motiver à reprendre le sport, on peut donc commencer par prendre connaissance de tous les bienfaits qu’il apporte.

Il est important aussi de se sentir autonome : c’est à vous de décider de votre rythme, de la périodicité, des gens qui vont vous entourer etc. Pour reprendre le sport, mieux vaut donc éviter de se diriger vers des structures trop rigides.

Autonome, mais pas tout seul ? Vous semblez insister sur l’importance d’être entouré…

Oui parce que lorsque l’on n’a pas fait de sport depuis longtemps, on n’est pas forcément armé pour se réengager sur du long terme. Après une longue période sans sport, je conseille de se faire accompagner par quelqu’un (un entraîneur dans un club, un coach sportif, un professeur d’éducation physique …)  qui va vous aider à suivre votre progression. Le sport, ce n’est jamais linéaire. Parfois on stagne, parfois on régresse. Un professionnel vous aidera à vous corriger, à ne pas abandonner.

Les nouvelles technologies, les montres connectées, les applications etc. peuvent aussi vous aider à suivre votre progression ou à vous fixer des repères. Mais un professionnel sera aussi là pour aiguiller votre choix, vous aider à savoir quel sport vous convient vraiment, à vous poser les bonnes questions. Vous aimez la nature ? Vous pouvez essayer l’aviron, la randonnée ou la course à pied par exemple. Vous cherchez un sport ludique, où il n’y a pas besoin d’avoir trop de techniques pour bien démarrer ? Pensez au badminton. Vous avez envie de partage, de collectif ? Regardez du côté du foot, du rugby, du hand etc.

La peur d’être moins bon, d’être jugé, voire d’être un poids pour les autres peut aussi freiner…

C’est pour cela qu’il est important, dans ces cas-là, de s’entourer de personnes bienveillantes, qui sont dans une logique de partage plus que de performance. Il est préférable de se renseigner en amont sur là où l’on met les pieds. Si vous voyez sur internet, sur les réseaux sociaux ou en parlant avec des membres qu’un club vise avant tout la compétition, il n’est peut-être pas très judicieux de s’y diriger pour une reprise. Si le club communique plutôt sur l’aspect « loisir », sur les valeurs de partage ou sur la « remise en forme », ça peut être intéressant d’aller jeter un œil. Tout dépend de ce que l’on cherche. Même dans un sport comme la boxe, vous trouverez de tout : des clubs qui visent avant tout le combat et la compétition, mais aussi des clubs de « cardio-boxing » ou de « savate forme » qui seront ouverts tout le monde.

Ensuite, c’est vrai que l’on a tous tendance à se comparer aux autres. Cela dépasse le cadre du sport : on a toujours un salaire, une maison, une voiture moins bien que celle du voisin. Cela relève du domaine de la croyance. Il faut avoir un peu de compassion pour soi-même. Et se répéter les bienfaits du sport permet parfois de surmonter cette croyance.

Sur un plan purement physique, conseillez-vous une préparation particulière avant de reprendre le sport après une longue absence ?

D’abord, je pense qu’il est important d’aller voir un médecin du sport, et j’ai bien dit du sport ! Il pourra vous conseiller sur la compatibilité de tel ou tel sport avec votre état physique, votre poids, votre âge…  Si vous étiez un génie du foot à 20 ans mais que vous voulez reprendre à 55 ans, ce n’est pas forcément une bonne idée… Le foot est un sport de contacts, qui demande beaucoup de cardio et le médecin du sport vous dira si vous pouvez ou non vous le permettre.

Ensuite, il est très important d’investir dans un bon matériel, à commencer par les chaussures (le médecin du sport pourra d’ailleurs vous conseiller). Si vous vous ruinez les chevilles ou le dos à cause de mauvaises chaussures, vous allez très vite les ranger et vous décourager !

Un peu avant la reprise, il peut également être intéressant d’aller faire de la marche, de vous étirer régulièrement, de trottiner un petit peu de temps en temps… Mais ne vous lancez pas dans un footing d’un 1h30 si vous n’avez pas fait de sport depuis longtemps ! À partir d’un certain âge, cela peut aussi valoir le coup de privilégier les sports « portés », où il y a peu d’impacts physiques avec le sol ou avec d’autres pratiquants : le vélo ou la natation par exemple. Le sport n’a pas que des vertus, il peut avoir aussi des effets délétères. Il faut faire très attention.

*Le sigle Staps, pour « Sciences et techniques des activités physiques et sportives », désigne une filière universitaire française qui forme les futurs professionnels du secteur des activités physiques et sportives.

Les informations à retenir :

– Concentrez-vous surtout sur le plaisir, pas uniquement sur la volonté de perdre du poids ou d’être en bonne santé

– Faîtes vous accompagner par un professionnel, qui pourra évaluer vos progrès

– Demandez-vous : quel sport vous correspond ? L’aviron et la rando pour la nature ? Un sport collectif pour les valeurs de partage ?

– Commencez par aller voir un médecin du sport, pour savoir si votre condition physique est adaptée au sport choisi

– Ne reprenez pas tout de suite par 1h30 de sport intensif. Commencez par des marches, trottinez, étirez-vous régulièrement…

Source

(*) Liens affilés / Images en provenance de Amazon Product Advertising API