Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

Testé pour vous : Le sport à la maison avec une coach

/
/
/

Le sport à la maison avec une coach

Entraîneur diplômée, Laure Dollat d’Objectif sport et bien-être vient à domicile dispenser des cours particuliers de renforcement musculaire, cardio, course, marche… J’ai testé pour vous !

Stop aux bourrelets disgracieux ! Je veux retrouver ma silhouette de jeune fille que les joies de la maternité et le stress quotidien ont remodelée. Donc c’est décidé : je reprends le sport (si tant est que j’aie déjà commencé…)

Les cours collectifs, ce n’est pas pour moi. Me déplacer dans une salle à des heures imposées, ça ne me convient pas non plus. Je découvre alors qu’une coach sportive qui vient de créer son activité, peut intervenir à domicile pour dispenser des cours particuliers. Je n’habite pas à Romilly, mais pas de souci. « Jusqu’à 35-40 minutes aller-retour, je peux me déplacer », précise Laure Dollat qui, en deçà de 20 km, ne prend pas de frais supplémentaires.

Rendez-vous est pris le mercredi suivant à 14 h 30. Reste maintenant à retrouver mon jogging et mes baskets qui sont enfouis au fond d’un placard…

C’est le jour J. Mon premier défi : rentrer dans ma tenue de sport. C’est bon (merci l’élasthanne !). Ma coach arrive, des tapis sous le bras et un gros sac à la main… rempli d’objets de torture : des haltères, des ballons lestés… Elle apporte tout le matériel nécessaire. Au programme : renforcement musculaire. « Je m’adapte à la personne. On peut aussi alterner renforcement et cardio, faire de la marche nature, de la course… »

Une heure de cours

Il fait beau, on s’installe dehors. Pas besoin de beaucoup de place, juste de quoi mettre deux tapis et bouger autour. Donc à la maison, c’est possible aussi.

On démarre tranquillement, par l’échauffement. Les chevilles, les genoux, le cou… Maintenant que mes articulations sont dérouillées, place aux exercices. D’abord les abdos, avec un enchaînement de dix… une formalité, je maîtrise ! Mais je vais moins rigoler après. On passe à une série de quinze. Là, ça commence à tirer… Je vais à mon rythme, on ne se prend pas la tête. « Il faut bien respirer »,conseille ma prof qui explique le mouvement dans le détail, en veillant à ce que je ne me fasse pas mal.

Et on change. « On va faire mon exercice par excellence : la chandelle », annonce la coach. « Je le propose à tous mes ateliers car c’est celui qui muscle le bas-ventre. »Donc, toujours allongée au sol, je lève mes jambes en contractant bien et je redescends. Pas évident, je fais moins la maligne. Je découvre que sous la mousse au chocolat de mon ventre, il y a des muscles ! Désormais, on va travailler les cuisses et le fessier. Laure sort une balle… de 2 kg puis de 3. « On ne peut pas jouer au foot avec », dit-elle en souriant. L’ambiance est bon enfant.

Allez, on continue avec un élastique à accrocher à chaque pied. « Cet exercice, il brûle bien », prévient l’entraîneur diplômée d’État. Une pause pour boire et on reprend. « Il faut bien s’hydrater. »

« Je m’adapte à la personne. On peut faire du renforcement musculaire, du cardio, de la marche nature… »

On enchaîne les séries. Après le tapis, c’est debout qu’on poursuit la séance, avec les squats. « On descend les fesses vers l’arrière sans que les genoux dépassent les pieds. » Comme si on s’asseyait… mais sans chaise. Autant dire, que c’est coton. « On en fait 60 », lance ma coach. Ouf, c’est une blague ! Maintenant au tour des bras. « Il n’y a que la musculation qui les fait mincir. » Alors, on empoigne les haltères. Ça chauffe, et « ce n’est pas le soleil ». Avant les étirements («  le retour au calme  »), on termine en beauté par les pectoraux… avec des pompes.

Le cours dure une heure. On ne voit pas le temps passer. Mais on le paie le lendemain ! C’est qu’on a bien travaillé.

Côté tarif, il faut compter 40 € pour une inscription d’un mois à raison d’un rendez-vous hebdomadaire. Si on s’engage sur trois mois, c’est 105 €. On peut être accompagné pour ne pas « souffrir » seul. « C’est 10 € par personne supplémentaire. » Les sportifs plus aguerris peuvent pousser à deux ou trois séances par semaine. Mais je n’en suis pas encore là…
Source

(*) Liens affilés / Images en provenance de Amazon Product Advertising API