Perdre du Poids Rapidement

Tous les articles du web pour savoir comment perdre du poids

Aliment minceur : le poivron

/
/
/

Poivrons rouges, jaunes, verts : lesquels choisir ?

aliment minceur : Poivrons rouges, jaunes, verts : lesquels choisir ?

Survitaminé, allié minceur, le poivron nous en fait voir de toutes les couleurs. Vert, orange ou rouge : à chacun ses propriétés santé. 

« Hyperléger (20 calories pour 100 g), champion en vitamine C tonifiante (100 g de poivron jaune couvrent 3 fois nos besoins), en fibres stimulant le transit intestinal (2 g pour 100 g), en potassium (et pauvre en sodium), le poivron est le légume minceur parfait », détaille Frédérique Laurent, naturopathe. En plus, sa capsaïcine, bien que présente en très faible quantité, stimule le métabolisme et aide à faire baisser le taux de cholestérol.

Autre arme à son arc : sa nicotine – oui, la même que dans le tabac puisqu’il s’agit de la même famille botanique – anti-maladie de Parkinson puisqu’elle est un neuromodulateur intervenant au niveau des récepteurs de la dopamine. Entendons-nous bien, fumer ne soigne en aucun cas la maladie de Parkinson et apporte assurément nettement plus d’ennuis de santé. Et dans le tabac, ce n’est pas la nicotine qui pose problème !

Le poivron vert est un poivron rouge pas encore mûr, le jaune/orange est à mi-chemin. La couleur change, mais c’est le même aliment à des stades différents de maturité.

« À chacun ses propriétés santé, même si tous les poivrons sont des antioxydants de première classe », poursuit notre experte. Le mieux : mixez les couleurs pour profiter de leurs effets détoxifiants, anti-inflammatoires, anti-troubles nerveux, anti-âge, antifatigue, anticancer (sein, côlon), anti-arthrite ».

Vert, rouge, jaune : à chacun ses propriétés

Le poivron vert : légèrement amer, il croque et convient bien à la cuisson. C’est le plus riche en chlorophylle, détox et purifiante, et en lutéoline, qui favorise l’apprentissage en bloquant les perturbateurs neurotoxiques.

Les poivrons jaune et orange : doux, juteux, ils sont tops en coulis, poêlées, veloutés, tartes, farcis. Les boss en vitamine C (184 mg/100 g, soit 2 fois plus que les verts qui en renferment déjà 92 mg), et les meilleurs choix pour la violaxanthine et la lutéine, anticataracte et dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Le poivron rouge : il est tendre, doux, presque sucré. Parfait mariné à l’huile, dans une salade niçoise, farci ou en caviar. C’est le plus riche en bêtacarotène, capsanthine, lutéoline et capsorubine, des antioxydants anti-âge, anti-inflammatoires et protecteurs polyvalents.

Cru, il donne toute sa puissance en vitamine C, surtout le jaune, et en folates, protecteurs cardiaques. « Mais cuit à la chaleur douce (vapeur, four), il est plus digeste et procure le maximum d’antioxydants, bien assimilés surtout en présence d’un filet d’huile d’olive«  , explique la naturopathe.

Troisième voie : la préparation fermentée, ni crue ni cuite, qui renforce à la fois la saveur, la teneur en composés santé et la digestibilité. Mode d’emploi : rincer les poivrons, ôter les pépins, les tailler en lanières, les installer dans un bocal que l’on remplit d’un mélange eau + sel (saumure). On ferme et on laisse fermenter une semaine à température ambiante puis on met au frigo. On obtient des poivrons crus mais ultra-digestes et vecteurs de plus de composés santé, notamment de bactéries amies probiotiques. Votre microbiote intestinal vous dira merci.

Retirez toujours ses pépins. Préférez-le bio, car en conventionnel, il est trop souvent traité.
Vous le digérez mal ? Faites-le cuire quelques minutes à la vapeur pour attendrir sa peau. Ou oubliez-le au four doux (100 à 120 °C, th. 3-4), durant 1 h, puis dans un « bain » d’huile d’olive 3 à 4 jours.
Allergique, surtout au poivron vert ? C’est un syndrome d’allergie orale (ça gratte et pique dans la bouche). Faites-le cuire, les protéines en cause sont détruites à la cuisson.
Émincé dans une salade : émincez-le à l’aide d’une mandoline et ajoutez-le dans une salade de concombre, tomates, feta, olives noires et oignons nouveaux émincés.
Farci : coupé en deux dans leur hauteur, comme des tomates, avec une chair à farcir mélangée à parts égales avec du bœuf haché maigre pour l’alléger.
Grillé au four : faites cuire des poivrons entiers dans un plat, au four à 240 °C (th. 8) jusqu’à ce que leur peau brunisse. Pelez-les et épépinez-les puis coupez-les en lanières. Servez avec ail, huile d’olive, sel et poivre.

Source